Amener cinquante personnes d’Idomeni à Osnabrück

Voulant fuir la guerre et les persécutions, plus de 10000 personnes se retrouvent bloquées à la frontière macédonienne, à Idomeni. Les témoignages font état de conditions catastrophiques : une ville provisoire de tentes plantées dans la boue, des gens trempés jusqu’aux os par des pluies incessantes, l’accès aux vivres et à l’assistance médicale est totalement insuffisant et les conditions d’hygiène sont déplorables.
Ces personnes n’ont ni la possibilité de faire marche arrière et de retourner dans leur région d’origine ravagée par les conflits, ni celle de passer la frontière, puisque la police macédonienne les en empêche à grand renfort de gaz lacrymogènes, grenades assourdissantes, balles en caoutchouc.

Rester en Grèce et y faire une demande de droit d’asile ne constitue pas une véritable option dans la mesure où le système de droit d’asile présente de graves lacunes dans ce pays : comme la Cour de Justice Européenne en a fait le constat, de fréquentes violations des droits de l’Homme ont été relevées (et le sont encore) à l’encontre de ceux qui cherchent refuge.

Nous sommes un collectif d’individus et d’organisations d’Osnabrück souhaitant réagir à cette situation en allant chercher cinquante personnes à Idomeni pour les accueillir à Osnabrück. Ce n’est pas beaucoup mais c’est mieux que rien.

Osnabrück fournit un travail remarquable pour l’aide des personnes réfugiées.

La ville, des organisations d’intérêt public, des paroisses et un nombre incalculable de bénévoles aident les arrivants au-delà de toute espérance. Nous sommes convaincus qu’il y a ici de la place pour cinquante personnes de plus!

A vous, habitants d’Osnabrück, nous demandons de nous offrir votre soutien et de prendre la décision au niveau municipal d’accueillir cinquante réfugiés d’Idomeni.

Pour leur permettre d’arriver jusqu’ici, nous vous demandons de faire pression auprès du Land de la Basse-Saxe et du Gouvernement Fédéral afin d’obtenir pour ces cinquante personnes l’autorisation d’entrée sur le territoire et la garantie d’un voyage sécurisé.

Nous restons à vos côtés durant cette phase et vous soutenons avec tous les moyens dont nous disposons.

Premiers signataires:

Dr Renate Vestner-Heise pour die Flüchtlingshilfe Rosenplatz e.V.
Theo Paul, vicaire général, pour l’Evêché d‘ Osnabrück
Andreas Neuhoff, pour EXIL e.V.
Franz-Joseph Lotte pour Pax Christi direction régionale Osnabrück/Hamburg
Stefan Wilker pour attac Osnabrück
Norbert Grehl-Schmitt pour la direction fédérale de Pro Asyl
Antonia Martin-Sanabria, lauréate du prix Elisabeth-Siegel 2016
Le pasteur Dr Matthias Jung, intervenant auprès du KDA (service ecclésiastique en milieu professionnel)
Lioba Meyer, ancienne maire d’Osnabrück, Ville de la Paix
Guy Hofmann pour „Pflege am Boden Osnabrück“
Dr Carl-Heinrich Bösling, gérant de la VHS-Osnabrück
Prof. Dr Reinhold Mokrosch, Dr Elk Franke, Dr Harald Kerber, Dr Arnim Regenbogen, coordinateurs du „Café philosophique „, Osnabrück
Evangelisch reformierte Kirchengemeinde Osnabrück
Ulrich Gubert pour Amnesty International, section d‘ Osnabrück
Ralph Griesinger pour Griechenland Solidarität Osnabrück
Ludger Wortmann (gérant de Internationalen Bund Osnabrück)
Michael Bünte, gérant de HelpAge Deutschland
Lutz Hethey, gérant de HelpAge Deutschland

FacebookTwitterGoogle+Empfehlen